fbpx

Bientôt deux ans que je me suis lancée dans cette folle aventure de photographe professionnelle et qu’est-ce que j’aime ça ! Je prends toujours autant de plaisir à faire votre connaissance à travers les réseaux sociaux, à vous rencontrer ensuite lors d’une séance photo puis, à lire vos mots de satisfaction quand vous recevez vos photos.

C’est pour ça que j’aime ce que je fais, parce que je ressens autant de plaisir que vous à faire ces photos et à les traiter. C’est d’ailleurs pour cela que je me suis lancée dans la rédaction de cet article, parce que j’avais envie de partager avec vous un peu plus de ce que je fais pour rendre vos photos uniques.

Je vais détailler chaque étape réalisée lors du traitement de mes photos.

Étape 1 : Lightroom

Vous n’avez peut-être jamais entendu parler de ce logiciel pour certains ou au contraire pour d’autres, il est l’outil indispensable pour le traitement de vos photos. En ce qui me concerne, si je devais ne garder qu’UN SEUL logiciel de traitement ce serait bien celui-ci. Il est tellement complet qu’il m’est aujourd’hui indispensable. Pour ceux qui souhaitent en savoir plus sur ce logiciel, je vous invite à le découvrir en cliquant ici

 

Voici les étapes clés que je réalise durant mon traitement :

Il faut savoir que j’ai des « presets » enregistrés que j’applique sur la plupart de mes photos. Ces paramètres évoluent selon la saison mais aussi, selon le type de photos que je prends : un baptême dans une église n’aura pas le même traitement qu’une séance photo en extérieur par exemple.

Réglages de base

 

De manière générale, je demande au logiciel de faire le premier travail tout seul grâce à son paramètre « Auto » et c’est ensuite que je viens apporter mes propres réglages selon mon appréciation.

Dans ce cas précis, j’augmente un peu l’exposition, les ombres et la clarté puis je baisse un peu les noirs. Ensuite, je joue sur la balance des blancs pour avoir un rendu un peu plus « chaud ».

Le sujet est assez sombre encore alors je viens lui donner un peu d’éclat en augmentant les ombres et l’exposition mais uniquement sur lui, pour qu’il reste au centre de notre attention.

Courbe des tonalités

 

Grâce à l’outil « Courbe de tonalités », je donne du caractère à la photo avec une courbe qui viendra éclaircir les pixels sombres et augmenter la luminosité des pixels à tons moyens, ce qui renforce un peu plus notre concentration sur les sujets, Urtago & Rosalie.

Teinte / Saturation / Luminance

 

Je joue maintenant sur les couleurs de l’image pour essayer de faire ressortir les couleurs chaudes de la saison, à savoir l’automne.
Je joue très légèrement sur les teintes pour avoir un rendu naturel, je trouve les couleurs assez réelles sur l’image donc pas besoin de trop en faire.
En revanche, j’ai un penchant pour la saturation des couleurs, encore une fois c’est avec légèreté que je joue avec ces curseurs sauf pour le vert, que j’aime bien pousser un petit peu.
La luminance est quant à elle très intéressante puisque lorsqu’on joue avec, les rendus sont assez flagrants, j’adore !

Effets & dernières retouches

 

Maintenant, je viens ajouter un vignettage à l’image c’est à dire que je viens assombrir les coins de la photo, ce qui renforcera encore plus notre attention sur nos sujets, Urtago & Rosalie.
Avant de passer sur Photoshop, je recarde un peu mon image, je revérifie les réglages que j’ai mis en place. C’est l’étape la plus difficile pour moi car il faut avoir confiance en soi. Et oui, je me pose toujours la question de savoir si la photo est bien comme ça, est-ce que j’ai oublié quelque chose, est-ce que si je fais ci ou ça ça va changer quelque chose… Bref, je me pose 1000 questions avant de me dire « Ok, c’est bien comme ça, next step ! ». 

Étape 2 : Photoshop

Me voilà sur Photoshop pour les derniers détails et pas des moindres. J’utilise Photoshop pour supprimer les éléments gênants comme la longe, les rênes, les mouches, les imperfections mais aussi pour faire les retouches que je ne peux pas faire sur Lightroom comme accentuer l’effet de vignettage mais à des endroits plus précis.

Pour Urtago & Rosalie, j’ai simplement supprimé la longe, corrigé deux/trois imperfections puis j’ai augmenté la luminosité sur eux.

Une fois ces petites imperfections supprimées, j’enregistre ma photo « cmd+s » qui apparaît ensuite modifiée sur Lightroom. C’est lors de l’export que j’ajoute mon copyright « www.heleneguillet.com » grâce à la section « application d’un filigrane ». 

Et voilà le résultat !

Comme vous avez pu le constaster, le « post-traitement » d’une photo comme celle-ci prend du temps, surtout quand il y a des éléments à supprimer via Photoshop. J’espère que ça vous a plu de voir un peu de backstage !

 

Alors, qu’en pensez-vous ?
Dites-moi tout en commentaire !

 

Et si vous souhaitez me contacter pour prendre rendez-vous, contactez-moi par email à hello@heleneguillet.com ou par téléphone au 06 32 12 49 85.
Pssssst ! Allez jeter un oeil sur mon Porfolio, il est tout neuf…!      voir mon portfolio

6 Commentaires

  1. Cécile

    Super intéressant, merci pour ces précieux conseils !

    Réponse
    • Hélène Guillet

      Merci Cécile pour ce retour. 🙂
      A bientôt,
      Hélène

      Réponse
  2. Héloïse

    Très intéressant !! Merci Hélène de nous partager ton travail de l’intérieur, c’est enrichissant !

    Réponse
    • Hélène Guillet

      Merci Héloïse pour ce retour ! Ca fait vraiment plaisir et ça m’encourage à continuer dans ce sens.

      A très vite,
      Hélène

      Réponse
  3. Maëlle

    Du très bon travail! Comme d’habitude. 👍🏼

    Réponse
    • Hélène Guillet

      Merci Maëlle pour ce commentaire… ravie que ce contenu te plaise. 🙂

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Partager :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •